Supplémentation en oxygène à des niveaux élevés chez les patients gravement malades : les effets sont incertains mais cela pourrait augmenter la mortalité et les effets indésirables

Citation: Barbateskovic M, Schjørring OL, Russo Krauss S, et al. Higher versus lower fraction of inspired oxygen or targets of arterial oxygenation for adults admitted to the intensive care unit. Cochrane Database of Systematic Reviews 2019; (11): CD012631.

De quoi s’agit-il ? Des patients atteints du COVID-19 tomberont gravement malades et auront besoin d’aide pour respirer. On peut leur apporter de l’oxygène supplémentaire pour respirer, ce qui peut être fourni par la ventilation mécanique (VM) dans une unité de soins intensifs (USI). Les cliniciens devront décider de la quantité d’oxygène d’appoint à utiliser. 

Dans cette revue systématique Cochrane, les auteurs ont analysé des essais randomisés portant sur les effets de différents niveaux d’oxygène d’appoint chez les patients adultes en USI. Ils n’ont pas fait de sélection sur la date, le type ou la langue de publication et ont mené leurs recherches en décembre 2018. Ils ont identifié 10 études (avec 1458 participants). Toutes les études comparaient des résultats avec plus ou moins d’oxygène, mais en utilisant des niveaux de supplémentation en oxygène très différents.

Ce qui fonctionne : rien de concluant.

Ce qui ne fonctionne pas : rien de concluant.

Ce qui est incertain : Les effets des  niveaux d’oxygène plus élevés sont incertains, mais ils pourraient augmenter la mortalité et les effets indésirables.

Add Comment Add yours ↓

Submit a comment