Temps aux événements clés survenus au cours de l’infection à Zika et leurs implications pour la surveillance

Read the full review here

La surveillance ne peut guère réduire le risque de contamination des dons de sang par le virus Zika. Les zones à forte incidence peuvent envisager des analyses PCR sur des dons de sang afin de s’assurer de leur innocuité pour les femmes enceintes.

Les recherches visant à déterminer les délais d’apparition du virus Zika dans le sang après l’infection et de séroconversion des anticorps sont essentielles pour quantifier le risque qui pèse sur l’approvisionnement en sang, ainsi que pour élaborer des stratégies efficaces de protection. Une revue systématique et une analyse combinée ont été réalisées afin d’estimer la durée de la période d’incubation et les délais de séroconversion et d’excrétion du virus Zika dans les populations infectées. La revue portait sur 25 cas. La période d’incubation médiane de l’infection par le virus Zika a été estimée à 5,9 jours (IC 95 % : 4,4-7,6) ; 95 % des personnes qui ont développé des symptômes l’ont fait 11,1 jours après l’infection (IC 95 % : 7,6-18,0). En moyenne, la séroconversion se produit 9 jours (IC 95 % : 7,0-11,6) après l’infection et le virus est détectable dans le sang pendant 9,9 jours (IC 95 % : 6,8-21,4). Le risque de base (sans dépistage) d’un don de sang infecté par le virus Zika s’accroît d’environ 1 sur 10 000 pour chaque augmentation de 1 sur 100 000 jours-personnes de l’incidence du virus Zika. Le dépistage basé sur les symptômes et le dépistage des anticorps réduisent respectivement ce taux de 7 % (RR : 0,93, IC 95 % : 0,86-0,99) et de 29 % (RR : 0,71, IC 95 % : 0,28-0,88). Le risque de biais n’a pas été évalué.

Add Comment Add yours ↓

Submit a comment