Traitement de malnutritions aiguë sévères et modérées dans des environnements à faible et moyen revenu

Read the full review here

Les traitements communautaires sont soutenus par des preuves programmatiques substantielles, cependant il y a encore des zones d’ombre parmi les études disponibles bien conçues évaluant l’efficacité des interventions pour gérer les malnutritions aiguës sévères (MAS) et modérées (MAM) lors de différents contextes. Pour éclaircir ces zones d’ombre entre la recherche et la pratique, de nouvelles études comparant les approches pour gérer les MAS et les MAM en prenant le contexte local en considération sont nécessaires.

Les MAS et les MAM touchent environs 52 millions d’enfants âgés de moins de cinq ans dans le monde. Les protocoles de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS)pour gérer les patients  et la gestion communautaire avec des outils thérapeutiques prêts à l’emploi (OTPE) sont devenus beaucoup plus utilisés pour traiter les MAS et les MAM. Cette revue a pour but d’évaluer l’efficacité de ces interventions via une méta-analyse et la méthode de Delphes. Quatorze études ont été inclues dans la méta-analyse et la qualité a été évaluée en utilisant le critère GRADE adapté selon le CHERG. La méthode de Delphes a été utilisée pour compléter la revue systématique. Les résultats ont montrés des taux de mortalité de patients hospitalisés suivant un traitement contre les MAS variant de 3,4% à 35%. Pour les programmes de traitement communautaires des MAS, les enfants ayant reçu des OTPE avaient 51% plus de chance d’atteindre une récupération nutritionnelle que le groupe témoin ayant reçu des soins standards. Pour le traitement des MAM, les enfants dans le groupe OSPE avaient beaucoup plus de chance de se rétablir. Le gain de poids dans le groupe des interventions était en général plus élevé. L’hétérogénéité de nombreux résultats ainsi qu’une incapacité à distinguer entre les effets d’une intervention ou des produits de base a limité les analyses. La méthode de Delphes a montré que suivre les protocoles standardisés pour le traitement des MAS et des MAM devrait améliorer les taux de mortalité et de récupération, cependant aucune conclusion concrète n’a été atteinte sur ce sujet.

Add yours ↓

Comments are closed.