Un examen systématique de la découverte, du développement et de la réorientation médicamenteuses numériques pour le traitement de la maladie à virus Ebola

Read the full review here

L’utilisation de la modélisation informatique pour explorer les mécanismes et les options médicamenteuses de la maladie à virus Ebola (MVE) permet de gagner du temps, ainsi qu’elle est sûre et rentable. Ce mécanisme de découverte de médicaments devrait être mis à profit en raison de la vitesse alarmante de transmission du virus Ebola dans les recrudescences où les exigences des installations de biosécurité de haut niveau pour les essais cliniques portant sur le virus Ebola sont élevées.

Les études de recherche computationnelle qui ont répertorié des cibles médicamenteuses/biologiques potentielles qui peuvent être utilisées pour le traitement de la MVE ont été examinées. Vingt-trois articles ont été examinés, qui portaient sur différentes méthodologies (mécanisme d’action des médicaments) employées, les composés/biologiques candidats présentés et les logiciels utilisés.

Les données ont montré une grande variabilité dans la qualité de la recherche avec un manque de normalisation pour les composés et médicaments sélectionnés. Ainsi, chaque recherche a sa propre valeur scientifique, mais en raison du domaine d’étude relativement peu connu, la majorité des recherches ne sont pas soutenues et les composés ne sont pas reproductibles. L’étude met également l’accent sur une approche à cibles multiples (disponible en modélisation computationnelle), car elle diffère des médicaments traditionnels à cible unique en réduisant les risques de provoquer une résistance induite par des mutations.

Les mérites de la modélisation computationnelle sont appropriés pour les découvertes pré-cliniques de médicaments ciblant le virus Ebola, bien que d’autres recherches soient nécessaires pour confirmer les composés candidats et les produits biologiques proposés.

Add yours ↓

Comments are closed.