Un rapide passage en revue des mesures de protection individuelle pour prévenir l’infection par le virus Zika chez les femmes enceintes

Read the full review here

Malgré le manque de données définitives, les moustiquaires imprégnées d’insecticide et les répulsifs anti-moustiques peuvent être considérés comme des mesures sûres et potentiellement efficaces pour prévenir l’infection par le ZIKV pendant la grossesse.

Le virus Zika (ZIKV) est un arbovirus de la famille des Flaviviridae. Le ZIKV est principalement transmis par  les moustiques Aedes spp., cependant la transmission interhumaine a été documentée. Parmi les complications de l’infection on trouve la microcéphalie fœtale ainsi que des malformations après une infection maternelle pendant la grossesse. Étant donné que les mesures de lutte antivectorielle au niveau de la population sont difficiles à mettre en œuvre et à maintenir, les mesures de protection individuelle peuvent également être utiles pour prévenir l’infection par le ZIKV. Cette revue rapide visait à évaluer l’efficacité, l’efficience et la sécurité des mesures de protection individuelle destinées à prévenir les piqûres par les moustiques Aedes spp. et/ou les infections à arbovirus connexes chez la femme enceinte. Au total, 17 études ont été examinées. Les résultats suggèrent que les répulsifs anti-moustiques (DEET, Icaridin/picaridin et IR3535) étaient efficaces pour prévenir les piqûre d’Aedes spp. Cependant, ces répulsifs n’ont pas été évalués vis-à-vis de la prévention des infections à arbovirus. Les extraits de Citriodora ont montré une faible efficacité, mais les rideaux traités à la perméthrine et à la deltaméthrine ont été jugés efficaces pour réduire l’incidence de la dengue. Les études in vitro et chez l’animal n’ont pas mis en évidence d’effet tératogène, néanmoins le DEET et la perméthrine ont été testés au cours d’essais cliniques menés auprès de femmes enceintes et ont été jugés sûrs.

Add Comment Add yours ↓

Submit a comment