Une revue systématique et une méta-analyse des enquêtes de séroprévalence de l’infection par le virus Ebola

Read the full review here

Dans le passé, plusieurs cas asymptomatiques de maladie à virus Ebola (MVE) ont été signalés pendant ou après des recrudescences. On ne sait toujours pas dans quelle mesure la maladie à virus Ebola asymptomatique est critique pour la transmission générale de la MVE et sa prévalence.

Une méta-analyse de cinquante et une études (84 échantillons de population) a été effectuée pour compiler tous les cas selon une définition normalisée de l’infection asymptomatique par le virus Ebola afin de mieux comprendre la transmission du virus Ebola. Pour écarter la possibilité que le test au virus Ebola soit négatif à la suite d’une MVE asymptomatique, des tests diagnostiques utilisant des mesures IgG (anticorps) (ex. IFA et ELISA) ont été effectués pour déterminer la séropositivité (présence dans le sérum sanguin). Des limites sont apparues en raison des différents niveaux de seuil de séropositivité signalés, ce qui a eu une incidence sur les résultats de l’étude, car le diagnostic n’aurait pas été normalisé dans l’ensemble des rapports compilés.

Aucune catégorisation des souches du virus Ebola n’a été signalée et l’étude comprenait des rapports sur les recrudescences du virus Ebola entre 1976 et 2015. Il est difficile d’interpréter ces données en raison du degré élevé d’hétérogénéité des échantillons examinés et des niveaux d’exposition non précisés dans les rapports.

Add yours ↓

Comments are closed.